Présidentielle : ça pue de plus en plus

"S’agit-il d’un dérapage ? Ou bien est-on en présence d’une stratégie mûrement réfléchie ? Une stratégie qui chercherait à ramener des électeurs de gauche partis chez Marine Le Pen en affichant une radicalité qui était jusqu’ici l’apanage de l’extrême droite. Une façon de dire que le souverainisme de gauche n’aurait rien à envier au souverainisme de droite. En politique, on appelle ça de la triangulation." Arnaud Montebourg qui reprend une proposition de l’extrême droite, Éric Zemmour qui n’ira pas à Colombey, Xavier Bertrand qui feint d’ignorer le polémiste et les nouveaux éléments de langage du Rassemblement national. C’est le sommaire de ce numéro 4 de la Guerre du trône.

Crédits photo/illustration en haut de page :
Blast, le souffle de l’info

Soutenez Blast, le souffle de l’info

Likez, partagez, commentez

Vous souhaitez nous alerter sur un sujet ? Vous avez des infos qui vous semblent mériter que la rédaction de Blast les analyse, pour éventuellement enquêter dessus ?
Cette adresse mail vous est ouverte : enquetes.blast@protonmail.com (voir les instructions)