Présidentielle : la campagne est déjà hors de contrôle

"Zemmour, Mélenchon, Pécresse. Ces trois-là ont occupé le week-end politique, s’interpellant à distance de congrès en meetings, pour tracer, chacun, les frontières de son camp." "Au moment de son entrée, Éric Zemmour a été agressé par un individu dont les mobiles restent encore flous. Appelés en renfort d’un service d’ordre insuffisant et mal organisé, des groupes d’ultra-droite n’attendaient que l’occasion d’en découdre. D’autant qu’à l’extérieur quelques antifas s’étaient risqués à défier les forces de police qui protégeaient la réunion. Une poignée de militants de SOS Racisme, qui tentaient de porter la contradiction pacifiquement, a été violemment agressée par un groupe d’identitaires. Avant que le service d’ordre ne s’interpose." Les meetings de Mélenchon et Zemmour, la victoire de Valérie Pécresse, on en parle tout de suite dans le numéro 8 de la Guerre du trône.

Crédits photo/illustration en haut de page :
Blast, le souffle de l’info

Soutenez Blast, le souffle de l’info

Likez, partagez, commentez

Vous souhaitez nous alerter sur un sujet ? Vous avez des infos qui vous semblent mériter que la rédaction de Blast les analyse, pour éventuellement enquêter dessus ?
Cette adresse mail vous est ouverte : enquetes.blast@protonmail.com (voir les instructions)