Anne hidalgo : "Nous ne sommes pas disqualifiés"

À 80 jours du premier tour de l’élection présidentielle, Blast lance un nouveau programme "L’Élysée Sinon Rien", une série d’entretiens avec les candidats et leur premier cercle. C’est Anne Hidalgo qui inaugure ce format. La candidate peine à percer dans l’opinion. Créditée de 3% des intentions de vote, elle n’est qu’une des 5 candidatures qui se revendiquent de la gauche. Aucune dynamique ne semble dessiner autour d’elle. Arnaud Montebourg, qui était dans une situation analogue, a choisi de se retirer de la compétition. Anne Hidalgo affirme qu’elle ira jusqu’au bout. Mais l’utilité de sa candidature fait question, y compris chez ses amis. Le Parti socialiste joue son avenir dans son élection. Il risque de voir ses frais de campagne n’être que faiblement remboursés. Et les élections législatives pourraient se révéler cruelles. Comment la candidate compte-t-elle redresser la situation ? C’est l’une des questions que Serge Faubert est allé lui poser dans son quartier général de campagne, à Paris.

Crédits photo/illustration en haut de page :
Blast, le souffle de l’info

Soutenez Blast, le souffle de l’info

Likez, partagez, commentez

Vous souhaitez nous alerter sur un sujet ? Vous avez des infos qui vous semblent mériter que la rédaction de Blast les analyse, pour éventuellement enquêter dessus ?
Cette adresse mail vous est ouverte : enquetes.blast@protonmail.com (voir les instructions)