It's a sin : le virus du sida tue, l'homophobie aussi

Je vous retrouve pour parler d’un bijou de série. J’ai nommé It’s a sin. Cette série est aussi un morceau d’histoire, mais aussi un éclairage sociologique incroyable pour qui veut comprendre les débuts du sida. It’s a sin nous amène dans le milieu gay. Nous sommes à Londres dans les années 80.

J’ai voulu parler de cette série car depuis l’épisode Covid beaucoup disent que la pandémie du coronavirus est le drame le plus important depuis la seconde guerre mondiale. Cette affirmation efface un peu rapidement l’épisode du sida, pour qui l’a vécu, pour les familles, les amis, les endeuillés, les malades, ceux et celles qui le vivent encore et en meurent. Un sida dont on ne comprenait rien, strictement rien, pas plus que sur le corona, pas plus peut-être même moins.

Crédits photo/illustration en haut de page :
Blast, le souffle de l’info

Soutenez Blast, le souffle de l’info

Likez, partagez, commentez

Vous souhaitez nous alerter sur un sujet ? Vous avez des infos qui vous semblent mériter que la rédaction de Blast les analyse, pour éventuellement enquêter dessus ?
Cette adresse mail vous est ouverte : enquetes.blast@protonmail.com (voir les instructions)