Pénuries de carburant : le gouvernement s'attaque au droit de grève

Bonjour à tous, la France est-elle à court de carburant ? Un tier des stations du pays connaissaient des difficultés et les files d’attente ne cessent de s’allonger. Pourquoi ? Parce que les raffineries de TotalEnergies et d’ExxonMobil sont bloquées, la CGT demande une revalorisation de 10% des salaires. Le mouvement de grève initié il y a une dizaine de jours a été reconduit dimanche. Nous allons essayer de rejoindre la plus grande raffinerie de Total près du havre, complètement à l’arrêt ce mardi, pour essayer de comprendre comment nous en sommes arrivés là. Si on ne tombe pas en panne d’essence en chemin, c’est parti. Sur la route du havre deux options s'offrent aux automobilistes : des stations services prises d’assaut ou fermées. Malgré les promesses du gouvernement, le ravitaillement paraît très compliqué. Face au mouvement entamé depuis presque 3 semaines, les usagers sont partagés entre compréhension et exaspération. Son pif paf automobilistes C’est justement sur la lassitude des français que mise la direction de total et la gouvernement. L’exécutif a d’abord laissé les négociations se faire chez Exxon et total, tout en rassurant la population. Son macron + Véran pare brise Mais alors que de la situation s'enlise, le discours change, maintenant c’est haro sur les grévistes pif paf pouf extraits pare brise plan essence Plateau raffinerie Raison grève Exxon + Total De son côté Total Energies a proposé dimanche d'avancer les négociations salariales prévues en novembre au mois d'octobre. Problème : cela concerne l’année 2023 et pas 2022 comme le réclame les grévistes. D'autant plus que ceux ci ont très mal pris le fait que la direction ait annoncé ce week end dans la presse que les salaires moyens dans les raffineries étaient de 5000 euros. Interview bulletin paye + demande Séquence vote La grève est reconduite à Exxon malgré le fait que deux syndicats, la CFDT et la CFE CGC aient signé un accord salariale avec la direction. Elizabeth borne en a profité pour considérer que le conflit était terminé, et qu'à présent le gouvernement était fondé à procéder à des Réquisitions pour contraindre les grévistes à produire à nouveau du carburant. Une menace qui ne les effraie pas. Interview Réquisition Dans les raffineries le bras de fer continue entre syndicat et patronat, chacun tente de faire pencher l'opinion en sa faveur. Ici la grève était été reconduite chez total et certains aimeraient même que la contestation face tâche d'huile pour obtenir la revalorisation des salaires de tous les français. Alors qu'il tente de faire passer sa réforme de l'assurance chômage, des retraites et que la France s'enfonce dans la crise énergétique, Emmanuel Macron se serait bien passé de ce nouveau front social.

Crédits photo/illustration en haut de page :
Blast, le souffle de l’info

Soutenez Blast, le souffle de l’info

Likez, partagez, commentez

Vous souhaitez nous alerter sur un sujet ? Vous avez des infos qui vous semblent mériter que la rédaction de Blast les analyse, pour éventuellement enquêter dessus ?
Cette adresse mail vous est ouverte : enquetes.blast@protonmail.com (voir les instructions)