Podcast /
La première Gilet jaune du dernier rond-point

Il y a quatre ans, 1,7 millions de Gilets Jaunes investissaient les ronds-points de chaque recoin du pays. Parmi elles et eux, il y avait Aurélie à Aumetz.

4. Épisode 4 : Sur les braises encore chaudes

Les Gilets Jaunes d'Aumetz n'ont pas choisi par hasard le phénix comme emblème. Comme l'oiseau de feu mythique, leur combativité renaît sur les braises de leur camp, régulièrement incendié par un mystérieux pyromane. De la première palette posée pour…

Durée 00:39:03

3. Épisode 3 : Revivre pour des idées

Si des milliers de personnes ont partagé « l'impression de revivre » en devenant Gilets Jaunes, ce fut littéralement le cas pour Aurélie et Franck, son mari. Cet ancien ébéniste a d'abord dû lutter avec lui-même, avec son corps, avant de se livrer corps…

Durée 00:28:32

2. Épisode 2 : Faire le ménage au pays le plus riche au monde

Aurélie revient sur son expérience de femme de ménage au Luxembourg avec Magali, son ami d'enfance, qui a nettoyé avec elle les grands bureaux d'ArcelorMittal, ex-Arbed. C'est le quotidien de milliers de travailleuses et travailleurs frontaliers du…

Durée 00:26:44

1. Épisode 1 : Une première lutte à l'origine de toutes les autres

« Macron, je l'emmerde ! Et c'est mon cœur qui parle ! Enfin, les piles de mon cœur... » Béatrice ne pouvait s'empêcher de fulminer derrière son écran en suivant, chaque samedi, les manifestations de Gilets Jaunes en direct sur Facebook. Clouée au lit au…

Durée 00:28:49

Journaliste : Franck Dépretz
Réalisation : France Timmermans
Mixage son : Baptiste Veilhan
Musiques originales : France Timmermans

Les chansons du rappeur et poète Ossama que vous avez pu entendre dans le quatrième épisode sont issues de son album digital La Crise de Jupiter téléchargeable sur sa boutique en ligne ossama.bandcamp.com

Il y a quatre ans, 1,7 millions de Gilets Jaunes investissaient les ronds-points de chaque recoin du pays. Parmi elles et eux, il y avait Aurélie à Aumetz, en Moselle. Après des années de galère, après avoir perdu son boulot de femme de ménage au Luxembourg, après avoir failli perdre son mari et sa mère, voilà que surgit enfin une éclaircie dans son ciel de soucis, ce 17 novembre 2018, lorsqu'elle manifeste pour la première fois en jaune. Un déclic se produit. Une semaine plus tard, cette mère courage, qui se consacre à plein temps à soigner et à accompagner ses proches qu'un miracle a maintenu en vie, se met à jouer au chat et à la souris avec la gendarmerie, poser la première palette du rond-point d'Aumetz et ralentir ainsi le flot ininterrompu de travailleurs frontaliers que le Grand- Duché voisin engloutit chaque jour.
C'est ainsi qu'Aurélie a trouvé sa seconde famille, ces quelques dizaines de Gilets Jaunes « déter' » avec lesquelles elle sera de toutes les luttes sociales et écolos mosellanes jusqu'aux grandes manifestations parisiennes. Il aura fallu bien de la détermination et bien des palettes encore pour reconstruire 19 fois leur cabane, toujours debout, sur le bas-côté du rond-point, après 18 incendies et quatre ans de lutte. Toujours debout ou presque. Car l'inébranlable cohésion des irréductibles d'Aumetz a bien failli vaciller suite aux résultats des dernières élections présidentielles...
Dans un podcast en quatre épisodes, Blast vous raconte l'histoire incroyable d'une vie en luttes. La vie d'Aurélie, dont la lutte pour vivre et travailler dignement, la lutte qu'elle a livrée avec elle-même ou pour les siens a commencé bien avant le 17 novembre 2018. Lorsqu'elle est devenue la première Gilet Jaune de l'un des derniers ronds-points du pays qui n'a depuis jamais cessé d'être occupé.

Soutenez Blast, le souffle de l’info

Likez, partagez, commentez