17 Octobre 1961 : Les batailles de la mémoire

Dans « Ici on noya les Algériens » (Editions du Passager clandestin), il narre et le massacre par la police parisienne de Papon le 17 octobre 1961 et deux batailles pour que ces crimes ne restent ni impunis ni oubliés : la bataille de l’historien Jean-Luc Einaudi et des archivistes, Brigitte Lainé et Philippe Grand, qui ont l’aidé. Noyés par balles, les Algériens furent ce soir là retrouvés par dizaines dans la Seine. A Paris, et plus loin. Jusqu’à plus de 200, contre les 2 morts officiels. Racisme d’État, brutalités policières, dénis et mensonges, une mécanique bien connue se met en place. L’occasion d’évoquer, aussi, deux procès auxquels, reporter pour Libé, j’ai assisté : Papon à Bordeaux, et Papon contre Einaudi à Paris. Entretien avec Fabrice Riceputi, auteur du livre "Ici on noya les Algériens".

Crédits photo/illustration en haut de page :
Blast, le souffle de l’info

Soutenez Blast, le souffle de l’info

Likez, partagez, commentez

Vous souhaitez nous alerter sur un sujet ? Vous avez des infos qui vous semblent mériter que la rédaction de Blast les analyse, pour éventuellement enquêter dessus ?
Cette adresse mail vous est ouverte : enquetes.blast@protonmail.com (voir les instructions)