"Mon fils mange dans la voiture" : à l’école, le calvaire des enfants handicapés

Pour Arthur et sa maman, la rentrée scolaire est synonyme de calvaire. Arthur est un jeune garçon polyhandicapé de 12 ans, et comme des centaines d’autres enfants en situation de handicap, celui ci n’est plus accompagné par un personnel spécialisé, les AESH, conséquence d’un arrêt du Conseil d’État. Tous les midis, Arthur est donc contraint de déjeuner dans la voiture de sa mère, qui de son côté, a été obligé d’arrêter de travailler pour s’occuper de son fils. Et malgré ses appels à l’aide, ainsi que ceux de nombreuses autres familles, la situation ne semble pas bouger, tout le monde se renvoyant la balle (de la mairie, aux collectivités, à l’éducation nationale) de la responsabilité de cette prise en charge. La veille de la rentrée, la défenseur des droits prévenait pourtant de cette situation : "Le droit à la scolarisation n'est pas respecté et il y a des enfants qui jeudi matin n'iront pas à l'école parce qu'ils n'auront pas d'AESH pour les accompagner". Cela fait près d’un mois et la situation n’a pas changé pour Arthur et sa maman, ainsi que pour les autres enfants concernés sur tout le territoire.

Crédits photo/illustration en haut de page :
Blast, le souffle de l’info

Soutenez Blast, le souffle de l’info

Likez, partagez, commentez

Vous souhaitez nous alerter sur un sujet ? Vous avez des infos qui vous semblent mériter que la rédaction de Blast les analyse, pour éventuellement enquêter dessus ?
Cette adresse mail vous est ouverte : enquetes.blast@protonmail.com (voir les instructions)