Le changement peut se faire au niveau local

Si nous voulons voir de grands changements cela se fera au niveau local” voilà ce que déclarait récemment Dennis Meadows, auteur du célèbre rapport les limites à la croissance de 1972 dans un entretien donné au magazine Socialter. Au-delà de la construction d’alternatives, le niveau local implique aussi une forme de résistance à la destruction du vivant.

En France, ces dernières années, les mobilisations locales contre les projets dits imposés et polluants se sont multipliées à l’image de Notre Dames des Landes, de la Montagne d’or en Guyane ou du Triangle de Gonesse... Mais force est de constater qu’elles sont souvent mal comprises et les idées reçues ou clichés sont légions, du bobo écolo aux zadistes crasseux et pourtant la réalité est toute autre.

Alors, qui sont vraiment ces résistants d’un nouveau genre ? Qu’est ce qui les unit ? Sommes-nous en train d’assister à l'émergence d’un mouvement social ?

Entretien de Paloma Moritz avec Kevin Vacher, sociologue et auteur d’un rapport intitulé “les David s’organisent contre Goliath - état des lieux des mobilisations locales contre les projets inutiles, imposés et polluants en France”.

Pour aller plus loin :

Entretien avec Dennis Meadows publié dans le Hors-Série L’écologie ou la mort de Socialter 

S’engager :

Livres :

Crédits photo/illustration en haut de page :
Blast, le souffle de l’info

Soutenez Blast, le souffle de l’info

Likez, partagez, commentez

Vous souhaitez nous alerter sur un sujet ? Vous avez des infos qui vous semblent mériter que la rédaction de Blast les analyse, pour éventuellement enquêter dessus ?
Cette adresse mail vous est ouverte : enquetes.blast@protonmail.com (voir les instructions)