Tenir et rire face au cauchemar annoncé

Montrent leurs visages meurtris
Grande est l’impatience de ceux
qui vivent en sécurité.
De quoi vous plaignez-vous ? demandent-ils
Vous avez lutté contre l’injustice ! 
C’est elle qui a eu le dessus,
Alors taisez-vous

Bertold Brecht

J’ai décidé de faire un édito court et léger. Pas plus de 15 minutes, c’est meilleur quand c’est court, les gens ils voient 20 minutes, ça leur fait peur. 15 minutes c’est bien.

C’est tranquille.

J’ai une photo à vous montrer, je l’ai vue passer sur Facebook 

Je sais, je ne devrais pas. Mais j’avais envie de commencer par cette image.

Un film de Spielberg aussi. Pour moi, son meilleur

Je suis gare de l’est à me relire. Je dois être à Blast dans une heure pour enregistrer.

Tout le monde s’énerve pour rien.

La montée de l’extrême droite. Foutaise

Le pouvoir d’achat des français. Il monte, tout va bien.

Arrêtez de râler, merde.

On n’a aucune raison de grimper au rideau toutes les semaines. La Chine va mettre tout le monde d’accord. Et d’équerre.

Je vais faire un édito paresseux, un édito où je m’en fous de tout. Y compris de la Chine.

La machine peut partir en vrille n’importe quand, mais tant pis.

Et alors ? je suis le patron. Je suis la Rem, la France insoumise, le medef et la cgt à moi tout seul.

Ras le bol de venir geindre toutes les semaines. Et Zemmour par ci. Et Bolloré par là. Et les flics qui sauvent leur peau après avoir eu celle de de Zineb Redouane. C’est bon, on ne va pas en faire tout un plat. Et Alexis Kolher qui se pavane à l’Elysée alors qu’il devrait répondre d’un grave conflit d’intérêt ? Et le Qatar qui joue la montre après avoir corrompu l’Elysée sous Sarkozy et la Fifa sous Platini ?

Ça va, le PSG est là, armé pour emporter la Ligue des champions.

Tout va bien dans le meilleur des mondes.

Le réchauffement ? Quel réchauffement ?

Arrêtez avec le réchauffement climatique. Vous voulez me faire peur ou quoi ?

N’empêche la Chine, quand j’y repense…

Les chinois sont officiellement appelés à faire des réserves de nourritures, 

Le Covid a bon dos. Les Chinois, première économie mondiale, sont en train de préparer leur retour en Asie. 

Ça sent la sécession.

Il faut imaginer un monde où la Chine se replie sur elle-même. Et ne joue plus le jeu du commerce extérieur. Le bordel arrive en Occident au bout de quelques semaines. En France surtout où on est largement redevable au Chinois. Les prix grimpent et on commence à voir un nouveau gouffre.

A cet instant, nos débats sur le woke, l'écologie, le climat, l'extrême droite, les liberté, l'Europe, deviennent vite obsolètes.

L’impression souvent de danser sur un volcan.

Je voulais faire un édito léger et mes démons me reprennent.

Comment ça ? Tu ne vas pas parler de la Cop 26 ? Des juifs, des cathos et des musulmans ? de Michel Barnier ? des délires de Zuckerberg ? Du désastre de la gauche ? Et de la presse en France ? Ben si justement.

Vous connaissez Aigle Blanc ? C’est le chef des hopis.

Il y a des indiens hopis un peu partout en Amérique, mais leur tribu est en Arizona et compte environ 15000 hommes et femmes.

Les hopis pensent que le monde dans lequel nous vivons est le quatrième monde. Ils sont organisés en micro société matriarcale. Ce sont les femmes et les mères qui tiennent la maison et la boutique. Leur dieu s’appelle Taiowa. Il aurait fait la Terre en lui donnant une forme d’abondance animale et végétale. Et de l’harmonie. Mais les hommes auraient fait n’importe quoi et seraient entrés dans une période glaciaire et sombre. Un deuxième monde très vite englouti par les eaux. Je vous parle d’histoire qui se sont passées il y a des centaines de milliers d’années. Arrive enfin le quatrième monde appelé Tuwaqachi, celui dans lequel on est. Et que le vieil Aigle blanc regarde avec un air à la fois clairvoyant et triste mais pas désabusé. Celui-ci, il en est sûr, va bientôt finir. Pour lui bientôt, à son échelle, ça peut être un siècle ou deux. Ou moins.

Le moment que vit l’humanité peut être vu comme une porte ou comme un trou. La décision de tomber dans le trou ou de passer par la porte nous appartient, nous dit Aigle Blanc. Quand j’ai lu ses prophéties, j’ai compris que son message avait traversé les océans pour arriver jusqu’à moi, afin que je vous en fasse part.

Toi qui consomme les nouvelles du monde 24h sur 24. Si tu les reçois avec une énergie négative, en étant nerveux et pessimiste, tu vas tomber dans un trou. Par contre, si tu profites de ton temps pour réfléchir, observer, inscrire ce que tu lis dans une perspective de vie et de mort, si tu cherches à prendre soin des autres, alors tu trouveras la porte.

Voilà ce que m’a dit de vous dire Aigle Blanc.

On peut faire une sorte de jeu à la manière de feuille, ciseau caillou… On commence, allez…

On se demande si elle avait fumé avant. Mais c’est intéressant. Agnès était-elle sincère en imaginant ces ouvriers heureux d’aller bosser tous les matins pour remplir le frigo ? J’ai un doute. J’ai souvent un doute avec les cavaliers et les cavalières de la République en marche. Ont-ils conscience de nous amener au fond du trou ? Ils doivent tenir encore quelques mois avant d’espérer un nouveau tour de piste. La question du trou ou de la porte leur échappe sans doute.

Mais on peut prendre des tas d’exemples de réforme macronienne.

Le retrait de l’ISF ? La flat tax ? Le chèque de cent euros ? la gestion de la crise des gilets jaunes ? La réforme de l’indemnité chômage ? La privatisation des retraites ? Trou, trou, trou.

Allez on change de registre. Eric Zemmour chez Pascal PraudTrou ou porte ?

Hum. Fond du fond du trou.

Tant que j’y suis (sur Cnews) je voudrais adresser un amical salut et une médaille d’or en chocolat à Laurent Joffrin.

Je l’ai regardé mardi au réveil s’en prendre plein la tronche.

Comme quoi, il serait de mauvaise foi, un menteur, un cuistre, un branleur de gauche, un petit mec sans humour. Juste parce qu’il nous rappelait des évidences et que, contrairement à ces décérébrés du bulbe qui l’entouraient, il avait lu le livre de Zemmour.

D’ailleurs Laurent, tu mérites aussi une médaille pour cette lecture. Franchement c’est du sacerdoce. J’espère que tu es payé pour leur servir d’alibi et de punching ball toutes les semaines. A cet égard je suis partagé. Ne vaudrait il pas mieux les laisser tourner en boucle dans leur bouilli saumâtre d’apprenti sorcier ? Vraiment réfléchis Laurent… Regarde François Hollande. Lui il boycotte cette télé. Et il a raison.

Alors Praud et ses chroniqueurs ? Trou ou porte ? Trou évidemment ? Et Joffrin ? Porte…

Bon je vais arrêter de dire du bien de Laurent Joffrin ici, il y en a qui vont croire que je deviens socdem.

Non non rassurez-vous, je ne deviens pas socdem.

Je deviens rien du tout.

Je continue

L’Etat qui reporte sur les départements le paiement du RSA pour les antivax : Trou

Hanouna pour toute son œuvre qui commence à peser très lourd. Trou

Xavier Bertrand qui s’en prend à l’Etat de droit et ne sait plus quoi inventer pour montrer qu’il en a une plus grosse. Trou

Les chasseurs qui se prennent pour des écolos et nous font que les forets sont à eux. Et les cerfs aussi. Trou

Yannick Jadot qui veut interdire la chasse le dimanche pour sauver les biches et les promeneurs. Porte

Thomas Pesquet qui m’envoie une photo de Metz. Porte

Le G20 qui entérine la taxe sur les multinationales mais la limite à 15%. Porte à peine entrouverte.

Et lui ? Le grand Rabbin Haim Korsia. Voilà ce qu’il dit à propos de Zemmour


Monsieur Korsia, je dis porte à donf

Plus je regarde le monde autour de moi, plus une partie de moi me pousse à fuir. A entrer dans le Metavers vanté et imaginé par Marc Zuckerberg

Ce qui se prépare sous nos yeux, c’est ce que Spielberg appelait l’Oasis

Spielberg l’imagine. Zuckerberg le fait. Spielberg, porte. Zuckerberg, trou

L’univers parallèle dans lequel il investit déjà dix milliards et dont il sera in fine le grand maître et nous ses esclaves est bien flippant. Le patron de Facebook prépare à sa manière ce cinquième monde. Mais ce n’est sans doute pas celui que les indiens hopis imaginent.

Quand je dis esclave, je n’exagère pas du tout. Là c’est Yuval Noah Harari qui m’éclaire.

L’auteur de Sapiens : Une brève histoire de l’humanité, nous alerte sur les progrès de l’intelligence artificielle. Nous allons tous être piratés, dit-il. Il décrit un univers où les robots de Google vont penser plus vite que nous. Et nous remplacer.

« Pirater un être humain, c’est apprendre à connaître cette personne mieux qu’elle ne se connaît elle-même, et sur cette base, la manipuler de plus en plus », a-t-il déclaré à CBS.

Bon je voulais faire un édito tranquille et voilà où j’en suis…

Où es-tu Aigle blanc ?

Ça y est je suis connecté. Je t’entends…

Ne sous-estime pas la dimension spirituelle de cette crise. Adopte la perspective d’un aigle qui voit tout d’en haut avec une vue plus large. Il y a une question sociale dans cette crise, mais aussi une question spirituelle. Les deux vont de pair.

Sans la dimension sociale, nous tombons dans le fanatisme. Sans la dimension spirituelle, nous tombons dans le pessimisme et la futilité.

Apprends la résilience à partir de l’exemple des peuples indiens et africains : nous avons été et sommes exterminés, mais nous n’avons jamais cessé de chanter, de danser, d’allumer un feu et de nous réjouir.

Ne te sens coupable de rien. Être triste ou en colère n’aide pas du tout.

Il n’y a pas d’autre moyen d’y parvenir que de maintenir une attitude heureuse et lumineuse. Cela n’a rien à voir avec l’aliénation. Il s’agit d’une stratégie de résistance.

Hugh Aigle Blanc

Allez Salut.


Crédits photo/illustration en haut de page :
Blast, le souffle de l’info

Soutenez Blast, le souffle de l’info

Likez, partagez, commentez

Vous souhaitez nous alerter sur un sujet ? Vous avez des infos qui vous semblent mériter que la rédaction de Blast les analyse, pour éventuellement enquêter dessus ?
Cette adresse mail vous est ouverte : enquetes.blast@protonmail.com (voir les instructions)