Don't look up : une fiction sur la réalité que l'on refuse de voir

C’est le film dont tout le monde parle. Depuis sa sortie sur Netflix le 24 décembre, Don’t Look Up, déni cosmique fait partie des 3 films les plus regardés de l’histoire de la plateforme ! Et il se classe numéro 1 dans plus de 94 pays dont la France. C’est un portrait déprimant et satirique de notre époque, une superproduction à 75 millions de dollars avec tous les ingrédients d’un blockbuster dont un casting 5 étoiles qui réussit à attirer les foules. Mauvaise caricature pour certains, génie pour d'autres, le film ne laisse pas indifférent. Au-delà de la satire sociale, le film propose une métaphore de la crise climatique en cours et c’est ça qui fait débat ! Alors qu’est ce que raconte le succès de Don’t Look Up ? Quels parallèles peut on faire avec la crise climatique et quelles sont leurs limites ? Est-ce que la satire et l’humour peuvent être plus efficaces pour créer des prises de conscience ? Décryptage de Paloma Moritz.

Crédits photo/illustration en haut de page :
Blast, le souffle de l’info

Soutenez Blast, le souffle de l’info

Likez, partagez, commentez

Vous souhaitez nous alerter sur un sujet ? Vous avez des infos qui vous semblent mériter que la rédaction de Blast les analyse, pour éventuellement enquêter dessus ?
Cette adresse mail vous est ouverte : enquetes.blast@protonmail.com (voir les instructions)