E. Borne : Comment la pire réforme de l’ère Macron lui a fait gagner Matignon

C’est fait. Emmanuel Macron a choisi le nom du Premier ministre de sa nouvelle mandature. Et c’est son ancienne ministre du travail depuis 2020, Elisabeth Borne, qui arrive donc à Matignon. Son principal fait d’armes ? La réforme de l’assurance chômage.

Interrogé par Denis Robert hier soir suite à l’annonce, l’acteur Samuel Churin, qui a négocié avec elle dans le cadre de cette réforme, car il est depuis longtemps très actif au sein de la Coordination des Intermittents et Précaires, est tout simplement abasourdi par cette nomination. « c'est la personne qui a fait passer la pire réforme de toute l'histoire de France, politique, la pire réforme, la pire réforme non seulement de l'ère Macron, mais en plus de toute l'histoire des droits sociaux français». Et Samuel Churin précise d’ailleurs, ne serait-ce qu’avec cet exemple, pourquoi cette réforme est une catastrophe sociale, et pourquoi la présentation d’Elisabeth Borne comme d’une femme de gauche est un mensonge : « Il faut bien que les gens sachent que grâce ou à cause, mais on va dire grâce puisqu'elle se targue grâce à sa réforme, tous les mois il y a 20 000 chômeurs en moins qui sont indemnisés. Si on compare par rapport à avant, il y a 20 000 chômeurs par mois qui, s'il n'y avait pas eu de réforme, auraient été indemnisés et qui sont privés d'indemnisation.

Rien par le durcissement des critères d'accès. »Alors qu’Emmanuel Macron avait exprimé dans l’entre deux tours une volonté de changer de cap, le ton semble donné, et il ne semble pas avoir changé par rapport au quinquennat passé.

Crédits photo/illustration en haut de page :
Blast, le souffle de l’info

Soutenez Blast, le souffle de l’info

Likez, partagez, commentez

Vous souhaitez nous alerter sur un sujet ? Vous avez des infos qui vous semblent mériter que la rédaction de Blast les analyse, pour éventuellement enquêter dessus ?
Cette adresse mail vous est ouverte : enquetes.blast@protonmail.com (voir les instructions)