PODCAST - La première Gilet jaune du dernier rond-point

Du premier Acte au dernier rond-point : Blast propose un podcast sur Aurélie, Gilet Jaune depuis quatre ans. L'une des 1,7 millions de Gilets Jaunes qui ont occupé les ronds-points pour exiger la démission d'Emmanuel Macron et dénoncer l'insupportable hausse des coûts de la vie. C'est une histoire qui commence bien avant le 17 novembre 2018 que nous vous proposons en quatre épisodes. L'histoire d'une vie en luttes.

Les Irréductibles du rond-point d'Aumetz, en Moselle, quatre ans après le début du mouvement des Gilets Jaunes.
France Timmermans et Franck Dépretz

En France, je ne sais pas combien il en reste. En Lorraine et même dans le Grand-Est, j'ai bien cherché, je n'en ai trouvé qu'une poignée : Saint-Avold, Augny, Aumetz... Les derniers ronds-points de ma région, où les Gilets Jaunes se réunissent toujours, chaque samedi, sont pratiquement tous situés en Moselle. Mais tous les Gilets Jaunes que j'ai pu rencontrer le reconnaissent volontiers : s'il est un rond-point qui n'a jamais cessé d'être occupé depuis pratiquement le premier jour, au moins une fois par semaine, même au pic des restrictions sanitaires, c'est bien celui d'Aumetz.

Dans cette ancienne commune minière devenue une cité dortoir, où 13,5 %des 15-64 ans étaient au chômage en 2019 (contre 9,9 % nationalement), le Luxembourg est encore vu comme un Eldorado. Selon le Global Finance Magazine, ce minuscule État – le plus petit derrière Malte – de l'Union européenne est paradoxalement le pays le plus riche au monde en termes de PIB par habitant. Pour bâtir sa fortune, le Grand-Duché engloutit chaque jour 211 786 travailleurs frontaliers, dont plus de la moitié sont français.

Les Irréductibles du rond-point d'Aumetz, en Moselle, quatre ans après le début du mouvement des Gilets Jaunes.
Photos aimablement transmises par les Gilets Jaunes d'Aumetz

Femme de ménage, rebouteuse et Gilet Jaune

Ouvert aux quatre vents au milieu des champs, en lisière de la ville, le principal rond-point d'Aumetz est traversé quotidiennement par près de 19 000 véhicules. C'est bien sûr là-bas, au Luxembourg, que la plupart d'entre eux se rendent. Et voilà qu'un beau jour, une palette se met en travers de leur chemin.

Une palette posée par l'une des leurs, une ancienne travailleuse frontalière. Aurélie était femme de ménage dans les bureaux des grands groupes sidérurgiques avant que le sien de destin se mette à basculer. Après avoir perdu son boulot, après avoir failli perdre coup sur coup sa mère et son mari, cette Gilet Jaune de la première heure a vu poindre, un 17 novembre, sur un rond-point, une éclaircie dans son ciel de soucis. 

Une palette pour « dégager Macron », infléchir des destinations, réunir des destins

Quatre ans après le début du mouvement des Gilets Jaunes, Blast vous propose un voyage sonore dans la mémoire des combats actuels et passés d'Aurélie, afin de comprendre comment cette jeune mamie de 44 ans, rebouteuse à ses heures, en est arrivée à produire ce geste fou, après une nuit passée à jouer au chat et à la souris avec la gendarmerie : poser, un samedi, à l'aube, la première palette du rond-point d'Aumetz. Une palette, pas seulement pour « dégager Macron », mais aussi pour dénoncer l'insupportable hausse des coûts de la vie et les insoutenables inégalités sociales.

Une palette, non pour bloquer la circulation, mais juste la ralentir. Et infléchir des destinations, réunir des destins. Ceux de Danielle, Christian, Nathalie, Marie-France, Clément, Magali, Sébastien, Éric, Franck, Martine, Christophe, Nathalie et tant d'autres qui sont passés, un jour, à la cabane des Gilets Jaunes prendre un café qu'ils ont fait durer une nuit. Et rejoindre une immense famille qui, d'Acte en Acte, s'est étendue dans tout le pays.

Dans ce podcast en quatre épisodes, vous entendrez, avant le récit de la lutte des Gilets jaunes d'Aumetz, l'histoire d'une vie en luttes, l'histoire d'Aurélie, qui commence bien avant le 17 novembre 2018. L'histoire émouvante, dure et poilante parfois, de l'une des 1,7 millions premières et premiers Gilets Jaunes qui, ont posé, toutes et tous ensemble, un samedi, à l'aube, une première palette sur chaque rond-point de chaque recoin de l'Hexagone. La première pierre du mouvement social social français le plus important depuis Mai-68.

Le miracle des Gilets Jaunes.

Crédits photo/illustration en haut de page :
Adrien Colrat

Soutenez Blast, le souffle de l’info

Likez, partagez, commentez

Vous souhaitez nous alerter sur un sujet ? Vous avez des infos qui vous semblent mériter que la rédaction de Blast les analyse, pour éventuellement enquêter dessus ?
Cette adresse mail vous est ouverte : enquetes.blast@protonmail.com (voir les instructions)