Comment Macron a pu dépenser un SMIC par jour pendant 3 ans ? avec Olivier Berruyer

Ce zoom arrière fait suite et devient le complément du dernier édito de Denis Robert « Le succès de Zemmour et Macron c’est l’échec du journalisme ». Il y était question, entre autres, de la très troublante déclaration de patrimoine du président de la République. Nous y revenons ici. Denis Robert reçoit et débat pendant plus d’une heure avec Olivier Berruyer sur de nombreux sujets politiques et économiques. Les deux hommes reviennent et documentent la volonté manifeste du candidat Macron de dissimuler ce qu’il a fait de son argent entre son passage chez Rothschild et son dépôt de candidature à l’élection présidentielle de 2017. Berruyer avait été, après le Canard enchaîné, le premier à investiguer sur le sujet.

Ce zoom arrière fait suite et devient le complément du dernier édito de Denis Robert « Le succès de Zemmour et Macron c’est l’échec du journalisme ».

L’ex analyste financier, spécialiste des statistiques et des graphiques, après avoir fondé le site d’infos indépendant « les crises » est depuis deux mois reconverti en journaliste et rédacteur en chef d’Elucid, site d’infos et de pédagogie où l’on croise aussi bien Georges Orwell, Emmanuel Todd, Michel Rocard que Noam Chomsky . C’est d’ailleurs en lisant Chomsky que Berruyer, ex cadre dans le monde de l’assurance, a décidé de changer de vie et de mettre ses économies dans l’invention de ce site accèssible sur abonnement (7 euros par mois, déjà 500 abonnés).

Les deux hommes cheminent autour des réseaux sociaux et de la démocratie. Ils reviennent sur les procès en sorcellerie orchestrés trop souvent par les chasseurs anti-conspi pour éliminer des adversaires trop libres et trop coriaces. « On n’est plus en démocratie, les amis » scande Berruyer qui, sans se déclarer ouvertement souverainiste, ne croit plus à la possibilité de changer la vie en dépendant d’une Europe toujours trop libérale : « Si j’avais 30 ans aujourd’hui Waou, qu’est ce j’aurais vu de la politique ?! Hollande puis Macron. On a l’impression permanente d’être au bistrot… » déplore-t-il.

Crise bancaire, lutte contre l’extrême droite, batailles pour une presse indépendante, folie des réseaux sociaux, avènement de faux prophètes, médiatisation de la nullité, défaite de la pensée et de l’Europe : nous cheminons avec Berruyer dans ce zoom arrière légèrement foutraque sur de nombreuses questions qui agitent en ce moment notre démocratie asphyxiée par la vitesse des échanges et l’absence de recul. L’échange tient sur un fil, un peu comme dans un bar un soir où, fatigué par une journée de travail, vous rencontrez un copain malin et vif qui vous refile la patate.

Crédits photo/illustration en haut de page :
Blast, le souffle de l’info

Soutenez Blast, le souffle de l’info

Likez, partagez, commentez

Vous souhaitez nous alerter sur un sujet ? Vous avez des infos qui vous semblent mériter que la rédaction de Blast les analyse, pour éventuellement enquêter dessus ?
Cette adresse mail vous est ouverte : enquetes.blast@protonmail.com (voir les instructions)