Gabby Petito, ou comment instagram nous met en danger de mort

"C’est Instagram qui a tué Gabby Petito et c’est Instagram qui continue à bénéficier de sa mort. Instagram, divinité du bonheur, se nourrissant du malheur, et transformant la vie privée de tous ses utilisateurs en métier. Nous ne devenons pas “influenceurs” parce que nous en avons envie, nous devenons influenceurs parce que c’est ce que nous sommes supposés faire. Sur les réseaux sociaux, nous sommes tous des “travailleurs de la vie privée” et nous le savons." Note de l’auteur : Depuis l’écriture du texte et l’enregistrement de la vidéo, la police a révélé le contenu d’un carnet de Brian Laundrie, découvert avec les restes de son corps, dans lequel celui-ci avoue bien être l’auteur du meurtre de Gabby Petito.

Crédits photo/illustration en haut de page :
Blast, le souffle de l’info

Soutenez Blast, le souffle de l’info

Likez, partagez, commentez

Vous souhaitez nous alerter sur un sujet ? Vous avez des infos qui vous semblent mériter que la rédaction de Blast les analyse, pour éventuellement enquêter dessus ?
Cette adresse mail vous est ouverte : enquetes.blast@protonmail.com (voir les instructions)