Un préfet utilise la loi séparatisme pour mater les écolos

La semaine dernière le préfet de la Vienne, Jean Marie Girier, a demandé officiellement à la ville de Poitiers de retirer une partie de la subvention accordée à une association de défense de l’environnement, Alternatiba. La raison : celle-ci ne respecteraient pas le “contrat d’engagement républicain”. L’affaire est en train de virer au bras de fer entre la mairie et la préfecture. Le zèle de ce préfet très proche d'Emmanuel Macron est le premier cas concret de dérive de la loi séparatisme, que les associations n'avaient eu de cesse de dénoncer l'année dernière.

Crédits photo/illustration en haut de page :
Blast, le souffle de l’info

Soutenez Blast, le souffle de l’info

Likez, partagez, commentez

Vous souhaitez nous alerter sur un sujet ? Vous avez des infos qui vous semblent mériter que la rédaction de Blast les analyse, pour éventuellement enquêter dessus ?
Cette adresse mail vous est ouverte : enquetes.blast@protonmail.com (voir les instructions)