Il faut faire payer les milliardaires français qui brûlent la planète

Le patrimoine financier de 63 milliardaires français émet autant de gaz à effet de serre que celui de la moitié des français, c’est ce que révèlent les ONGs Oxfam et Greenpeace dans leur nouveau rapport “Les milliardaires français font flamber la planète et l’Etat regarde ailleurs”. Ces inégalités climatiques sont à peine croyables et démontrent qu’il est impossible de penser la transition écologique sans justice sociale. Surtout après un quinquennat qui a été marqué par le mouvement des gilets jaunes et le fiasco de la taxe carbone.

Aujourd’hui, la fiscalité carbone pèse 4 fois plus lourd en proportion de leurs revenus sur les 20 % de ménages les plus modestes, par comparaison avec les 20 % de ménages les plus aisés… Alors comment opérer en France une transition écologique qui soit juste socialement ? Est-ce que les différentes formes d’ISF climatique, portées par Anne Hidalgo, Yannick Jadot et Jean Luc Mélenchon dans cette présidentielle, sont la solution pour combiner fiscalité écologique et justice sociale ? Quelles autres mesures faudrait-il mettre en place ?

Réponses dans cet entretien avec Clément Sénéchal chargé de campagne chez Greenpeace France et Alexandre Poidatz, chargé de plaidoyer finance et climat chez Oxfam France.

Les deux organisations recommandent l’instauration d’un ISF climatique et d’une taxe supplémentaire sur les dividendes pour les entreprises qui ne respectent pas l’Accord de Paris. Deux taxes qui permettraient de rapporter 23,8 milliards à l’Etat selon le rapport. 

Crédits photo/illustration en haut de page :
Blast, le souffle de l’info

Soutenez Blast, le souffle de l’info

Likez, partagez, commentez

Vous souhaitez nous alerter sur un sujet ? Vous avez des infos qui vous semblent mériter que la rédaction de Blast les analyse, pour éventuellement enquêter dessus ?
Cette adresse mail vous est ouverte : enquetes.blast@protonmail.com (voir les instructions)