TCE: le traité qui condamne l'humanité

C’est l’arme préférée des multinationales et des investisseurs fossiles, le traité sur la charte de l'énergie ou TCE. Ce traité, inconnu du grand public, permet aux entreprises et investisseurs dans les énergies fossiles de poursuivre les Etats et leur réclamer des milliards d’euros s’ils prennent des mesures en faveur du climat. En bref, il protège les grands pollueurs et offre une « assurance-vie » aux géants de l’énergie fossile en protégeant les investissements étrangers dans les énergies fossiles. Et pourtant personne n’en parle. L’urgence à agir pour éviter une catastrophe climatique est de plus en plus pressante et pourtant le TCE permet aux industries des énergies fossiles de ralentir ou même d'empêcher les politiques climatiques et de transition énergétique. Pour compenser les pertes de profits des industries pétrolière, gazières et du charbon face aux mesures climatiques passées par les pays européens, les Européens pourraient être contraints de payer jusqu’à plusieurs milliards d’euros ! Dans les années à venir, cette épée de Damoclès pourrait empêcher les États d’adopter des politiques environnementales ambitieuses et certains ont déjà été pénalisés pour leur politique écologique. Alors qu’est-ce que le TCE exactement ? Pourquoi est-il encore en vigueur aujourd’hui ? Et comment arrêter cette absurdité ? Entretien avec Yamina Saheb, autrice du GIEC, qui se bat depuis des années pour mettre fin à ce traité écocide.

Crédits photo/illustration en haut de page :
Blast, le souffle de l’info

Soutenez Blast, le souffle de l’info

Likez, partagez, commentez

Vous souhaitez nous alerter sur un sujet ? Vous avez des infos qui vous semblent mériter que la rédaction de Blast les analyse, pour éventuellement enquêter dessus ?
Cette adresse mail vous est ouverte : enquetes.blast@protonmail.com (voir les instructions)