«Tu attends quoi pour te suicider ?» : L'histoire glaçante des amants de Facebook

Conrad Roy est né le 12 septembre 1995 à Mattapoissett dans le Massachusetts, une ville dans laquelle il vivra toute sa vie. C’est un très bon élève. Il vient d’être diplômé du Rochester High School et apparaît même sur le tableur d’honneur. Il est sportif : il fait du baseball et de l’aviron. Depuis deux générations, sa famille possède une entreprise de sauvetage en mer. Mais Conrad souffre de dépression depuis le divorce de ses parents en 2011. Il est également atteint d’anxiété sociale. Il a du mal à se sentir bien avec les autres. Il a beaucoup de pensées suicidaires. Il a même fait une overdose de paracétamol en 2012. Ce soir-là, il discutait en ligne avec une fille dans un groupe de soutien. Celle-ci a alors appelé la police, ce qui lui a sauvé la vie. Depuis, il est sous antidépresseurs : il prend du Citalopram, un antidépresseur très controversé. Et il suit une thérapie. Jusqu'à ce qu'il rencontre une certaine Michelle Carter... et le 13 juillet 2014 à Fairhaven dans le Massachusetts, la police retrouve le corps du jeune Conrad Roy, dix-huit ans. Il s’est suicidé dans sa camionnette, dans le parking d’un supermarché. Que s'est-il passé et que cela raconte-t-il sur notre époque ? C'est l'histoire de ce nouvel épisode d'infernet, les amants numériques maudits de Facebook.

Crédits photo/illustration en haut de page :
Blast, le souffle de l’info

Soutenez Blast, le souffle de l’info

Likez, partagez, commentez

Vous souhaitez nous alerter sur un sujet ? Vous avez des infos qui vous semblent mériter que la rédaction de Blast les analyse, pour éventuellement enquêter dessus ?
Cette adresse mail vous est ouverte : enquetes.blast@protonmail.com (voir les instructions)