Urgence climatique : deux ministres et zéro espoir ?

Le suspense est terminé, nous connaissons désormais le nom de la première ministre qui sera chargée de la planification écologique : Elisabeth Borne et celui des ministres qui vont l’accompagner dans cette politique : Agnès Pannier Runacher et Amélie De Montchalin. Le défi de ces 3 femmes est immense : la France doit doubler le rythme de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre et ainsi sortir de l’illégalité suite à deux condamnations de l’Etat pour inaction climatique. Elles doivent donc remettre la France sur le chemin de l’accord de Paris et sortir des énergies fossiles. L’enjeu ? Nous assurer un avenir vivable, tout simplement.

Mais les nominations de ces deux nouvelles ministres n’ont pas vraiment rassuré tout le monde. Et pour cause, ces deux femmes n’ont pas particulièrement brillé par le passé sur leurs engagements pour l’écologie. Jusqu’alors, elles se sont plutôt illustrées par leurs politiques très libérales dans l'économie et la finance. Alors, qui sont ces deux nouvelles ministres qui promettent des "actes concrets" et des "résultats" ? Que peut-on vraiment attendre de leur politique écologique ? Décryptage.

Pour l’heure, les premières déclarations de ces ministres ne donnent pas l’impression qu’elles ont saisi l’ampleur du problème et le changement systémique demandé par les scientifiques… Ces profils technocratiques, qui s'ajoutent à celui de Elisabeth Borne, pourront-ils avoir le poids politique nécessaire pour faire face aux lobbys ? Au regard de leur parcours politique et de leur formation, ces trois femmes auront-elles la capacité de regarder le monde tel qu’il est aujourd’hui plutôt qu’avec des lunettes du passé ?

Pour aller plus loin :

Crédits photo/illustration en haut de page :
Blast, le souffle de l’info

Soutenez Blast, le souffle de l’info

Likez, partagez, commentez

Vous souhaitez nous alerter sur un sujet ? Vous avez des infos qui vous semblent mériter que la rédaction de Blast les analyse, pour éventuellement enquêter dessus ?
Cette adresse mail vous est ouverte : enquetes.blast@protonmail.com (voir les instructions)