Jusqu'où ce gouvernement ira-t-il dans l'inhumanité ?

Si la situation est pire actuellement, c’est qu’on est dans une période pré-électorale. On voit bien comment à travers les discours de monsieur Zemmour et de madame Le Pen, il y a une pression qui s’exerce sur le gouvernement qui s’empresse d’y répondre avec une image de fermeté. Ils se dissimulent derrière des mots “accueil”, de “mise à l’abri”, autant d’éléments de langage qui sont en trompe-l'œil. Excusez-moi, c’est du foutage de gueule."

Ils ont débuté une grève de la faim depuis le 11 octobre pour dénoncer les traitements réservés aux migrants à Calais. Les diverses associations et acteurs locaux ont beau dénoncer les démantèlements quotidiens des camps de fortune, les déchirures systématiques des tentes ou encore les saisies des affaires personnelles, rien n’y fait, tout le monde ferme les yeux sur la situation depuis la fermeture de la jungle en 2016.

Alors Ludovic, Anaïs et Philippe ont pris le parti d'arrêter de se nourrir pour alerter. 

Crédits photo/illustration en haut de page :
Blast, le souffle de l’info

Soutenez Blast, le souffle de l’info

Likez, partagez, commentez

Vous souhaitez nous alerter sur un sujet ? Vous avez des infos qui vous semblent mériter que la rédaction de Blast les analyse, pour éventuellement enquêter dessus ?
Cette adresse mail vous est ouverte : enquetes.blast@protonmail.com (voir les instructions)