IVG : un recul dramatique, une menace pour toutes les femmes

On ne pensait pas annoncer ça un jour dans une émission, mais les Américaines viennent de perdre le droit à l’avortement, au niveau national. La Servante écarlate, dystopie américaine, écrite en 1985, dans laquelle les femmes perdent leurs droits petit à petit, où le contrôle de leur corps est au cœur du fonctionnement de la société, devient de plus en plus réaliste… Le droit des femmes à disposer de leur corps n’est plus garanti aux États Unis depuis le vendredi 24 juin 2022. Une date qui restera dans l’histoire comme une journée noire pour les droits des femmes à travers le monde. Ce jour-là, la Cour suprême a révoqué l’arrêt historique Roe v. Wade (1973) qui garantissait depuis près de 50 ans, le droit à l’avortement. Concrètement, ça veut dire que chaque État va pouvoir décider seul de la loi à ce sujet et que l’avortement pourrait devenir illégal dans plus de la moitié du pays. Ce sont donc près de 36 millions de femmes qui risquent de perdre ce droit fondamental. Comment en est-on arrivé là ? Quelles sont les conséquences concrètes de cette décision ? La France est-elle vraiment à l’abri de telles régressions ? Pourquoi est-ce un enjeu politique majeur ? Décryptage.

Crédits photo/illustration en haut de page :
Blast, le souffle de l’info

Soutenez Blast, le souffle de l’info

Likez, partagez, commentez

Vous souhaitez nous alerter sur un sujet ? Vous avez des infos qui vous semblent mériter que la rédaction de Blast les analyse, pour éventuellement enquêter dessus ?
Cette adresse mail vous est ouverte : enquetes.blast@protonmail.com (voir les instructions)