"Je ne suis pas un horrible bonhomme de droite" - Nicolas Dupont-Aignan

Pour la troisième fois, Nicolas Dupont-Aignan se présente à l’élection présidentielle. Député depuis 1997, cet inclassable se réclame du gaullisme social. Cependant, il est davantage à la charnière de la droite et de l’extrême droite. En 2017, il avait ainsi accepté de devenir le Premier ministre de Marine Le Pen dans l’hypothèse où celle-ci aurait été élue. Le candidat de Debout la France est aujourd’hui donné à 2%. Loin, très loin derrière Marine le Pen et Éric Zemmour.

Crédits photo/illustration en haut de page :
Blast, le souffle de l’info

Soutenez Blast, le souffle de l’info

Likez, partagez, commentez

Vous souhaitez nous alerter sur un sujet ? Vous avez des infos qui vous semblent mériter que la rédaction de Blast les analyse, pour éventuellement enquêter dessus ?
Cette adresse mail vous est ouverte : enquetes.blast@protonmail.com (voir les instructions)