Comment les bullshit jobs détruisent nos sociétés avec Nicolas Kayser Bril

Être payé à ne rien faire est le rêve de tous les paresseux, mais derrière le hamac ou l’apparente facilité à ne rien faire, se cachent aussi un cauchemar et une économie parfaitement absurde. Qui serait assez dingue pour payer un salarié pour un boulot ne servant strictement à rien ? Qui ? A lire le dernier livre de Nicolas Kayser Bril « Imposture à temps complet » (éditions du Faubourg), ils sont de plus en plus nombreux et contaminant ces employeurs de Bullshit jobs et leur armada de glandeurs en tout genre chargé de consultation bidon ou de certification inutile, palabrant des heures dans des réunions sans fondement, impliqués dans des gestions de portefeuilles ne rapportant pas un centime, auteurs de reporting chronophage…

Et pourtant le bullshit job ne s’est jamais aussi bien porté depuis une dizaine d’années qui ont vu un peu partout en Europe l’avènement des politiques néolibérales. Et le phénomène serait en expansion galopante sous la présidence d’Emmanuel Macron. 115 minutes d’un entretien dense et ébouriffant qui laisse pantois. Attention les champions des bullshit jobs sont tous diplômés voire sur-diplômés. Très peu de pauvres ou de smicards dans ce monde-là, mais beaucoup d’usurpateurs, d’imposteurs et de manipulateurs…

Si vous voulez comprendre pourquoi les bullshit jobs sont des catalyseurs d’un État devenu mafieux et comment ils envahissent le monde, il faut suivre cet entretien jusqu’à son terme et sans bailler. Puis fermer définitivement tous les ouvrages tentant de faire croire que l’économie serait une science rationnelle.

Crédits photo/illustration en haut de page :
Blast, le souffle de l’info

Soutenez Blast, le souffle de l’info

Likez, partagez, commentez

Vous souhaitez nous alerter sur un sujet ? Vous avez des infos qui vous semblent mériter que la rédaction de Blast les analyse, pour éventuellement enquêter dessus ?
Cette adresse mail vous est ouverte : enquetes.blast@protonmail.com (voir les instructions)