EDF, la machine à broyer : Quand direction et syndicats marchent main dans la main

Employé d’EDF, Jean-Michel B est harcelé depuis plus de dix ans. Ce salarié a relayé sur son compte Facebook les enquêtes de Blast sur le management toxique chez l’électricien, pour interpeller les syndicats. La direction en a profité pour le traduire en conseil de discipline, devant lequel il passe demain, pour le licencier…

En avril dernier, à peine lancé, Blast publiait une longue enquête révélant les discriminations à EDF et les méthodes d’harcèlement d’une partie du management contre de nombreux salariés, à l’œuvre depuis des années. Plusieurs témoignages accompagnaient et complétaient nos révélations.

Depuis, de nombreux salariés se sont manifestés pour témoigner auprès de Blast et faire savoir qu’ils vivaient la même situation. Parmi les premiers à réagir, Jean-Michel B... Ce cadre de la DRH a créé une association (Ethique en actions) pour justement faire remonter les dossiers d’harcèlement et de discriminations. A la suite de nos échanges, nous avons publié une interview, celle d'Elodie, membre de l’association et elle-même salariée, handicapée et mise en invalidité victime des harceleurs et de leurs pratiques délétères.

Juillet, nouvel épisode, mauvaise nouvelle…

Début juillet, nouvel épisode. Elodie, toujours elle, a une mauvaise nouvelle : Jean-Michel B va être traduit en conseil de discipline en vue de son licenciement. Sa faute ? Avoir… posté sur son compte Facebook deux messages relayant nos enquêtes sur EDF. Alors que le groupe dirigé par Jean-Bernard Lévy n’a jamais officiellement réagi à notre enquête sur son management pathogène, il semble en revanche qu’il s’en serve pour se débarrasser d’un salarié gênant, harcelé…

Nous avons recontacté Jean-Michel B. Il souhaitait témoigner publiquement. Raconter à visage découvert tout ce qu’il a vécu depuis qu’il a rejoint les rangs de l’électricien public, ce qu’il a découvert des petites magouilles de certains qui lui ont valu une bonne part de ses déboires ; dénoncer les grandes centrales syndicales aussi, qui dans de trop nombreux cas d’harcèlement et de discriminations refusent de protéger les salariés victimes...

Dans tous les témoignages recueillis par Blast, ces salariés évoquent l’inaction des représentants syndicaux, pour la plupart. Pire, pour certains d’entre eux, pourtant syndiqués, la situation s’est aggravée après leur avoir parlé dans ce cadre ! « J’ai reçu un appel d’un des principaux responsables de mon syndicat, nous a ainsi raconté un de nos témoins, il m’a averti qu’il porterait plainte contre moi pour… harcèlement si je continuais à lui envoyer des mails pour lui demander d’agir ».

J’ai accepté et j’ai été auditionné le 15 septembre

Jean-Michel B avait également une autre demande à formuler : savoir si l’auteur de cet article accepterait d’être témoin devant le conseil de discipline. J’ai accepté et j’ai donc été auditionné le 15 septembre dernier. Le même conseil de discipline doit se réunir ce mardi 5 octobre. Pour rendre sa décision.

Dans l’attente, voici son témoignage (à la suite).


Crédits photo/illustration en haut de page :
Adrien Colrat / Blast

Soutenez Blast, le souffle de l’info

Likez, partagez, commentez

Vous souhaitez nous alerter sur un sujet ? Vous avez des infos qui vous semblent mériter que la rédaction de Blast les analysent, pour éventuellement enquêter dessus ?
Cette adresse mail vous est ouverte : enquetes.blast@protonmail.com (voir les instructions)