Plus jamais ça : l'aberration écologique du Mondial 2022 au Qatar

La Coupe du Monde au Qatar donnera son coup d’envoi le 20 novembre 2022 mais depuis plusieurs semaines déjà, la tension ne cesse de monter. Et les appels aux boycott de l'événement se font de plus en plus nombreux. En cause notamment, l’aberration écologique que représente ce Mondial. Organiser une coupe du monde au milieu du désert, c’est tout un concept. Rappelons ici que pour accueillir l'événement, le Qatar a prévu de climatiser 7 des 8 stades prévus. Mais malheureusement, c’est loin d’être la seule absurdité écologique de cet événement sportif qui touchera près de 3 milliards de téléspectateurs dans le monde. Retour sur l’indécence écologique de ce mondial qui semble appartenir à une autre époque. Un monde dans lequel nous n’aurions pas depuis des années les preuves irréfutables que notre planète brûle littéralement, que les effets du dérèglement climatique et de l’extinction de la biodiversité menacent la survie de l’humanité. Cette Coupe du Monde s’inscrit dans la continuité des aberrations des précédentes mais elle les surpasse à l’heure où l’urgence n’a jamais été aussi concrète et insupportable. Et pourtant, la FIFA et le ministre de l’environnement du Qatar promettent un bilan carbone neutre de l'événement. Fin de la blague. Alors quel est le réel impact écologique de la coupe du monde du Qatar ? Jusqu’où ira le greenwashing de la FIFA et du Qatar ? Et comment imaginer la suite ? Décryptage.

Dossier /
Qatar connection - le Doc (série)

Retrouvez tous les articles associés.

Crédits photo/illustration en haut de page :
Blast, le souffle de l’info

Soutenez Blast, le souffle de l’info

Likez, partagez, commentez

Vous souhaitez nous alerter sur un sujet ? Vous avez des infos qui vous semblent mériter que la rédaction de Blast les analyse, pour éventuellement enquêter dessus ?
Cette adresse mail vous est ouverte : enquetes.blast@protonmail.com (voir les instructions)